Chargement

Pas de partie civile pour la 1ère fois en appel

Posté le : 09/05/2017

Un homme, poursuivi des chefs de faux et usage, est convoqué devant le tribunal correctionnel tandis qu’un avis mentionnant un horaire erroné de l’audience est adressé à la prétendue victime. En l’absence de cette dernière, le prévenu est condamné à 2 mois d’emprisonnement avec sursis. Mais en appel, les juges annulent cette décision et renvoient l’affaire à une audience ultérieure. A l’appui de leur décision, ils font valoir l’empêchement pour le plaignant d’avoir pu se constituer partie civile en raison de l’erreur d'horaire figurant sur l'avis de convocation. A tort, estime la Cour de cassation : la règle du double degré de juridiction fait obstacle à ce que la partie civile, quelle que soit la raison pour laquelle elle n'a pas été partie au jugement de première instance, intervienne pour la première fois en cause d'appel.

Voir la décision 

Autres articles

Stupéfiants : quel traitement judiciaire ?

Alors que les auteurs de trafic de stupéfiants sont poursuivis près de 6 fois sur 10 devant les tribunaux, la moitié des auteurs d'usage de stupéfiants bénéficient de procédures alternatives (rappel à la loi, orientation vers une structure, etc.).

Lire la suite

Prison ferme pour tweets antisémites

Le tribunal correctionnel de Paris vient de condamner à une peine de deux mois d’emprisonnement ferme un homme qui avait tenu des propos antisémites dans 2 messages postés sur Twitter.

Lire la suite

La renonciation à l’avocat doit être claire

Quelques minutes avant une audience devant la chambre d’accusation, l’avocate désignée pour assister la partie civile au titre de l’aide juridictionnelle refuse...

Lire la suite

Majeur incapable et détention provisoire

Un majeur, placé sous tutelle pendant sa détention provisoire, comparait devant le juge des libertés et de la détention chargé de statuer sur son maintien en détention, sans que son tuteur ne soit avisé de la date d'audience.

Lire la suite

Menace de mort : pas d’infraction sans support

Un homme est poursuivi en justice pour avoir menacé de mort ses 4 employées.

Lire la suite

Menace de mort : pas d’infraction sans support

Un homme est poursuivi en justice pour avoir menacé de mort ses 4 employées.

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales