Chargement

Le prévenu doit toujours parler le dernier

Posté le : 04/12/2017

Un individu est condamné à 18 amendes de 300 €. Cette décision est confirmée en appel mais l’intéressé se pourvoit en cassation. A l’appui de sa démarche, il soulève le fait que son avocat n’a pas pu s’exprimer en dernier lors de la dernière audience à laquelle, lui-même, ne s’était pas rendu. Les hauts magistrats sont sensibles à sa démarche. Au visa de l’article 513 alinéa 4 du Code de procédure pénale, ils rappellent que le prévenu ou son avocat doivent toujours avoir la parole les derniers. Ils ajoutent que cette règle s’applique également à la personne redevable pécuniairement d’une amende. Or, en l’espèce, il ne ressortait pas des mentions de l’arrêt que cela avait été le cas.

La décision de justice

Autres articles

L’absence des parties civiles importe peu

Un individu, condamné à vingt ans de réclusion criminelle, se pourvoit en cassation.

Lire la suite

Responsabilité pénale d’une société

Une société est condamnée à 3 000 € d’amende pour infraction à la réglementation sur la sécurité des travailleurs.

Lire la suite

Preuve contraire : un seul témoignage suffit

Verbalisé pour avoir téléphoné au volant de sa voiture, un homme est condamné à 375 € d’amende

Lire la suite

Les peines prononcées doivent être motivées

Poursuivie pour recel et blanchiment d’argent, une femme est condamnée à 1 an d’emprisonnement avec sursis et 50 000 € d’amende

Lire la suite

Preuve de l’abus de biens sociaux

Un dirigeant qui est condamné, notamment pour abus de biens sociaux, à 18 mois de prison avec sursis et 120 000 € d'amende, conteste cette décision.

Lire la suite

Conduite sous stupéfiants et contre expertise

Un homme est condamné à 3 mois d’emprisonnement avec sursis et mise à l’épreuve, 500 € d’amende et 6 mois de suspension du permis de conduire pour conduite après usage de stupéfiants et sous l’empire d’un état alcoolique

Lire la suite