Chargement

Responsabilité pénale d’un mineur de 5 ans

Posté le : 11/12/2017

Des parents, souhaitant échapper aux sanctions du Code de la route, avaient pris l’initiative d’immatriculer leur véhicule au seul nom de leur enfant âgé de 5 ans (ce qui depuis l’entrée en vigueur de la loi de modernisation de la justice du XXIème siècle n’est plus possible). L’enfant avait alors été condamné des chefs de stationnement irrégulier en zone de stationnement payant et de stationnement gênant sur une voie publique. Cette décision a toutefois été censurée par la Cour de cassation qui rappelle qu’un mineur de cinq ans ne peut être déclaré coupable d’avoir commis une contravention sans que le juge ait recherché s’il était capable de discernement. Il ne peut en outre être condamné à une peine d’amende, celle-ci n’étant pas prévue par l’ordonnance du 2 février 2015 pour un mineur de treize ans.

Autres articles

Il faut être poursuivi pour être condamné

Une femme est citée devant la juridiction de proximité pour avoir maintenu en circulation un véhicule immatriculé à son nom sans avoir satisfait aux obligations de contrôle technique.

Lire la suite

Confiscation du véhicule en cas d’infraction

Un automobiliste qui s'était vu confisquer sa voiture à la suite d'un dépassement de plus de 50 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée soutient que la sanction est disproportionnée au regard de l'infraction commise.

Lire la suite

Huis clos de droit pour certaines victimes

Les dispositions du 3ème alinéa de l'article 306 du Code de procédure pénale qui permettent à une victime ...

Lire la suite

Amende forfaitaire pour conduite sans permis

Un décret est venu modifier le Code de procédure pénale pour mettre en œuvre la procédure de l'amende forfaitaire délictuelle en cas de conduite sans permis ou de conduite sans assurance.

Lire la suite

Du droit de savoir qu’on peut se taire

Lorsqu'il a fait application des dispositions de l'article 80-2 du Code de procédure pénale (convocation par courrier) et qu’il procède à la première comparution de la personne qu'il envisage de mettre en examen, le juge d'instruction doit l’informer...

Lire la suite

Moins de morts sur les routes en février

Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 203 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en février 2017 contre 263 en février 2016, soit une diminution de 22,8 %.

Lire la suite