Chargement

Confusion des peines : modalités

Posté le : 12/02/2018

A l’occasion de l’exécution en France d’une peine de 10 ans d’emprisonnement prononcée à son encontre par la justice française en juin 2013, un condamné formule une requête tendant à voir ordonner la confusion de cette peine avec 2 peines prononcées par un tribunal espagnol et exécutées en Espagne de mai 2007 à octobre 2012.  Il obtient finalement gain de cause. En vertu de l'article 132-23-1 du Code pénal interprété à la lumière de la décision de la Cour de justice de l'Union européenne en date du 21 septembre 2017, la Cour de cassation rappelle qu’il est possible d'ordonner la confusion d'une peine prononcée par une juridiction française et d'une peine prononcée par une juridiction d'un Etat membre de l'Union européenne dès lors que la seconde a été intégralement exécutée au jour où il est statué sur la requête en confusion. 

La décision de justice

Autres articles

Vers l’abrogation de la rétention de sûreté ?

La rétention de sûreté, créée en 2008, peut notamment être prononcée à l’encontre de personnes condamnées à 15 ans

Lire la suite

Vers l’abrogation de la rétention de sûreté ?

La rétention de sûreté, créée en 2008, peut notamment être prononcée à l’encontre de personnes condamnées à 15 ans et plus de réclusion criminelle et qui présentent une « particulière dangerosité », avec un risque de récidive.

Lire la suite

Prison ferme pour tweets antisémites

Le tribunal correctionnel de Paris vient de condamner à une peine de deux mois d’emprisonnement ferme un homme qui avait tenu des propos antisémites dans 2 messages postés sur Twitter.

Lire la suite

Placement sous surveillance judiciaire

Un homme est condamné à la peine de 15 ans de réclusion criminelle pour assassinat. Dix ans plus tard, le procureur de la République saisit le Tribunal...

Lire la suite

Réduction de peine du condamné

Le juge de l'application des peines accorde à un détenu 12 jours de réduction supplémentaire de peine.

Lire la suite

Les peines prononcées doivent être motivées

Poursuivie pour recel et blanchiment d’argent, une femme est condamnée à 1 an d’emprisonnement avec sursis et 50 000 € d’amende

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales